Après 9 jours de travail, c’est parti pour 4 jours de road-trip entre Vegas et SF avec ma coloc-témoin-copine-d’amour et nos chéris !

Quelle excitation en arrivant à Las Vegas ! Tout le vol n’a été que pépiements joyeux de personnes surexcitées de passer un week-end à Vegas, la plupart pour des « bachelor parties » (enterrement de vie de garçon ou de vie de jeunes filles) ! Et à l’aéroport, Valentine et Benoit sont venus nous chercher dans une magnifique Mustang orange cabriolet ! Moi qui d’habitude ne me soucie pas du tout des voitures qu’on loue, j’avoue que là j’ai été très emballée par ce joli bolide !

img_4350

Notre unique soirée à Vegas a été typique : un peu de machines à sous, de balade dans les hôtels super connus (Belagio, Venetian, Flamingo, Paris, Caesar Palace), un peu de blackjack, une soirée open-bar. Après un bon brunch au Belagio le lendemain pour se remettre et le spectacle des fontaines, nous voilà partis pour la Vallée de la Mort. En plein mois d’août à midi, la température est montée jusqu’à 120°F /49°C !

Le brunch buffet du Belagio : des petits choux et la pastèque en plein désert img_4278img_8374img_4268img_8360 img_8365

Le départ en Mustangimg_4295

Les fontaines du Belagioimg_4305

Quelques petits arrêts classiques dans la Death Valley : Zabriskie Point, BadWater, Artists Palette et Stovepipe Sand Dunes. Les paysages sont à couper le souffle et la forte chaleur aussi !
img_4317img_4311 img_4323

Zabriskie Pointimg_4329

BadWater : une sorte de lac salé asséché. Température 50°Cimg_4346

Les Dunes de Stovepipe

img_4391img_4395

Les lignes droites de la Death Valley

img_4402img_4414

Les paysages arides changent peu à peu, le vert se fait de plus en plus présent et nous passons du Nevada à la Californie. Juste avant nos deux journées au parc national de Yosemite (prononcez « Yosemiti ») consacré à faire de jolies randonnées, nous faisons un stop dans le village abandonné de Bodie. On se croirait dans un village de cowboys hanté ! :O

Bienvenue  à Bodie

img_4436img_4447img_4458 img_4460img_8443img_4472img_4485

On the Road – Thelma & Louise

img_4494 img_4496

Yosemite National Parkimg_8460

Le premier jour, après de jolies routes et une balade dans l’eau claire, c’est juste avant le coucher du soleil que nous grimpons pour voir une jolie cascade, 6 miles et je suis crevée mais fière de moi.

img_4511 img_4517 img_4519 img_4523 img_4528 img_4534

La fameuse cascade avec un joli arc-en-ciel pour nous accueillirimg_4551   img_4561     img_8485 img_4582   img_4593

Le lendemain nous commençons par une petite balade qui annonce 2.5 miles. C’est finalement 11 miles que nous avons fait, les paysages étaient tellement beaux qu’on n’a cessé de prolonger en faisant plein de boucles supplémentaires.

img_4619img_4660img_4663img_4659   img_4654  img_4645 img_4639  img_4633 img_4626img_4629 img_4628  img_4625 img_4623 img_4670 img_4643

Complètement KO, les jambes toutes raides et les pieds douloureux (je parle pour moi, les 3 autres étaient frais comme des gardons ! Pas juste !), on se dit qu’on va rapidement aller voir les séquoias géants avant de sortir du parc.

Giant Sequoias

img_4695 img_4702 img_4706 img_4711Sourire crispé et traits fatigués but I did it !!img_4713 img_4697

Et ce sont finalement 5 miles supplémentaires que je commence en pleurnichant et en me disant que je n’y arriverai jamais, que c’est trop duuur mais que siiii je veux voir les séquoias géants ! Grâce à la patience de ma Valoo et de mon chéri, j’ai pu voir ces arbres si impressionnants. Et j’ai dormi comme une souche dans notre motel du soir !

Tellement de beaux souvenirs pendant ces 4 jours ! Conduire la mustang décapotée sur une immense ligne droite de la Death Valley, comme dans les magazines, les randonnées sans fin aux points de vue époustouflants de Yosemite à chercher les ours, la folie des grandeurs et la chaleur écrasante de Vegas au mois d’août, l’arrivée à San Francisco où on aura finalement visité que l’aéroport (We will be back SF !).

Et bien sûr, les papotages et fous rires avec ma copine de toujours, Valentine, un autre beau chapitre à nos aventures après la prépa à Lyon, la coloc à Marseille, les séparations, les débuts de nos vies professionnelles à Paris, mon mariage express, les pleurs de mon départ… Une jolie preuve que l’amitié traverse les frontières, les océans et les années. De quoi me réchauffer le cœur et me rassurer dans les moments où notre expatriation me fait douter sur la question. ♥

img_4599  img_4600

Des bisous à tous et un de plus à la Valentine de mon cœur!

Ludi