Le visa et le rendez-vous à l’ambassade

Je ne vais pas vous détailler ici toutes les démarches administratives complexes et coûteuses pour obtenir un visa américain (visa L1 et L2 dans notre cas): heureusement pour nous, c’est Air France qui s’en est occupé. Nous avons juste eu à aller à l’ambassade américaine à Paris pour 1) passer devant un gars qui vérifie que tous les papiers sont là 2) payer 500$ de frais administratifs à la caisse et 3) répondre à quelques questions posées par un autre gars pour vérifier l’exactitude des informations (c’est la partie qui fait stresser tout le monde, même si en réalité ce n’est pas bien méchant).

La 3ème étape à l’ambassade restera pour nous la plus drôle. Les questions étaient surtout posées à Mathieu (c’est le détenteur du visa principal : le visa L1), le gars s’est quand même adressé à moi avec un gentil « Do you speak english? » ce à quoi j’ai répondu (après 15 jours au Mexique, 10h de vol la veille et 6h de décallage horaire pour ma défense) : « Si ! ». Regard noir de Mathieu et moi qui me pince les lèvres d’un air paniqué, le gars décide finalement de ne pas me poser plus de questions (il doit se dire, elle est mal barrée pour aller vivre aux Etats-Unis celle-ci!) et tamponne notre autorisation. Une fois sortis de l’ambassade, très gros fou rire de tous les deux ! Comme quoi ils ne sont pas si terribles à l’ambassade américaine (faites pas trop les malins quand même si vous y allez, je pense qu’on a eu de la chance et que notre dossier était de toute façon béton grâce à Air France).

L’arrivée aux Etats-Unis

Une fois arrivés sur le sol américain, il reste à passer le contrôle des visas, ce qui n’a pas posé de problèmes pour nous (sauf les 2 heures de queue -_- )

LE SOCIAL SECURITY NUMBER (SSN)

Quand on vit aux Etats-Unis, il faut avoir un Social Security Number (SSN) pour pouvoir travailler, ouvrir un compte en banque, passer son permis, etc. Ce numéro n’a rien à voir avec la sécurité sociale comme nous on l’entend (et oui ici la sécu c’est pas vraiment ça, même si Obama a changé des choses, ce sera bien notre mutuelle qui nous remboursera nos éventuels frais de santé). Pour l’avoir, il faut arriver 1h avant l’ouverture du bureau (pour pas trop attendre), attendre que quelqu’un crie ton numéro (N070 – Z576 – R860 …) et aller à un petit guichet avec plein de papiers (le formulaire I94, les visas, le bail – qui nous a pas servi – et ce n’est écrit nulle part, merci les collègues de travail de Mathieu pour l’info ! – il faut aussi le certificat de mariage en français ET la traduction officielle en anglais (60$ par le biais d’un traducteur à l’alliance française)).

On y est allé une première fois, aucun souci pour Mathieu mais l’employée de bureau m’a dit qu’elle ne me donnerait pas de SSN car les visas L2 étaient « not allowed to work » ! Whaaat? (sueur dans mon cou, gros stress et angoisse qui fait un nœud dans le ventre, et si je ne pouvais finalement pas travailler? et si la loi avait changé ? arghf ! ). On a eu beau insister, no way, elle ne voulait pas nous faire les démarches, on a du revenir une 2ème fois (avec le recul, on aurait du demander à parler à son « supervisor » mais bon) pour tomber sur quelqu’un d’autre de plus compétent qui m’a fait mon dossier sans souci.

Après 1 ou 2 semaines on reçoit sa précieuse carte avec son SSN dans la boite aux lettres!  Ouf, première étape : check !

L’EMPLOYMENT AUTHORIZATION DOCUMENT (EAD)

Cette partie concerne les visa L2, c’est-à-dire les épouses et maris de détenteurs de visa L1 (en gros ceux qui suivent leurs conjoints, brrr j’aime toujours pas l’idée d’être désignée comme « la femme de », « la +1 de » mais bon ce n’est qu’une formule administrative… ).

C’est un sacré dossier qu’il faut remplir pour demander l’autorisation de travailler ! Ce n’est normalement qu’une formalité, il n’y a pas de raison que je ne l’obtienne pas, mais l’angoisse d’oublier un papier ou de mal remplir quelque chose et de ne pas l’obtenir est quand même bien là ! Il faut avoir son SSN pour le remplir dans la petite case adéquate du formulaire I765, il faut à nouveau le I94, la photocopie des visas L1 et L2, du passeport, 2 photos d’identité format américain 2 »x 2 », le certificat de mariage original et la fameuse traduction officielle à 60$. Dès le lendemain de la réception de mon SSN, j’ai envoyé mon dossier EAD avec Fedex (trop peur que la poste américaine me le perde). Maintenant j’attends : le délai pour obtenir le permis de travail est de 3 mois donc RDV fin décembre !