Ce week-end, nos amis Charles et Cécile sont venus nous rendre visite à Atlanta depuis Paris !

C’est déjà un super événement en soi, mais en plus c’était les 30 ans de Charles !

Pour marquer le coup, nous avons essayé de leur faire vivre un week-end bien typique, 100% américain !

Première étape : l’accueil

On avait préparé une jolie pancarte pour accueillir nos copains comme il se doit (ça, ce n’est pas particulièrement américain, c’est juste qu’on voulait bien les accueillir!)

IMG_5551

Et Mathieu et moi, on avait préparé notre tout premier Cheesecake pour que Charles ait un beau gâteau bien américain pour ses 30 ans. On n’a pas pu s’empêcher d’ajouter notre « french touch », un bon champagne pour l’accompagner !

IMG_5549IMG_5585IMG_5569

Deuxième étape : la cuisine du Sud pour le diner

Direction le Mary Mac’s, pour un diner 100% cuisine du sud : « fried chicken », « fried green tomato », « grits » (sorte de semoule de maïs bien crémeuse) et autres spécialités bien légères (si vous avez un doute « fried » ça veut bien dire « frit » et le terme revient dans plus de la moitié des plats : c’est ça l’esprit du Sud!). Le Mary Mac’s c’est un restaurant ouvert par une jeune femme en 1945. A l’époque c’était plutôt rare qu’une femme lance seule son business, mais après la guerre, beaucoup de femmes malheureusement devenues veuves se sont retroussées les manches pour se débrouiller seules. Elles ont très bien fait, la preuve le Mary Mac’s est aujourd’hui une institution à Atlanta et ne désemplit pas !

IMG_5559

Troisième étape : la soirée dans le quartier Old Fourth Ward (le nouveau quartier branché tendance hipster d’Atlanta)

IMG_5542

Notre chouchou dans ce quartier c’est le bar Joystick : on peut y trouver des jeux d’arcades de notre enfance (Street Fighters sur la photo ci-dessous), des flippers, baby-foot, jeux de société, des bières locales et un dance floor avec des musiques de toutes les générations (de Bowie à Madonna en passant par Sean Paul et les Daft Punk)

IMG_5515IMG_5518IMG_5532

==> Mission réussie, grâce au décalage horaire et à cette journée bien remplie, Charles aurait passé une journée de 30h pour ses 30 ans !

Quatrième étape : aller à la messe du dimanche matin

Heureusement l’office était à 11h et nous avons fait comme les habitués : nous sommes arrivés vers 11h30. Il parait que ce n’est pas impoli et de toute façon quasiment tout le monde le fait.

82B277D4-D44F-47C8-8F55-8CAEA193FA24  IMG_5596

Nous voilà donc à l’Ebenezer Baptist Church, l’église de Martin Luther King. Ici la messe ça rime avec concert, mini spectacle des jeunes de la paroisse, batterie, saxo et sermon très charismatique. Madame la pasteur (ici on dit « Minister ») nous a fait un sermon qui nous a foutu les frissons : «  Do you know God or do you miss God ? ». Dans les grandes lignes, elle a parlé des jeunes d’aujourd’hui et de leur tendance à passer parfois à côté de l’essentiel (en l’occurrence Dieu). Son ton était passionné, son discours très bien construit, elle gigotait dans tous les sens, bref elle s’est donné à fond pour faire passer son message, je n’avais jamais vu ça dans une église.

IMG_5598

Cinquième étape : le match de NBA – Atlanta Hawks vs Charlotte Hornets

IMG_5610IMG_5651

C’était le cadeau d’anniversaire pour Charles : 4 places pour aller voir ensemble le match de basket Atlanta vs Charlotte à la Philips Arena. Charlotte est une ville de Caroline du Nord, pas très loin d’Atlanta, donc c’était quasiment un derby. Charles et Mathieu suivent depuis un moment les matchs et scores de la NBA. Pour Cécile et moi c’était une grande première. Vous avez sans doute déjà vu des bouts de matchs de baskets aux Etats-Unis dans les films ou sur internet. Et bien c’est exactement comme cela que ça se passe. A chaque temps mort, quart-temps ou mi-temps, il y a une animation !

IMG_5644IMG_5646

Par exemple les fameuses Pompom girls, la kiss cam (une caméra filme des couples dans le public et le couple qui se voit à l’écran doit s’embrasser – oui oui devant tout le stade !), la swing cam (même principe mais s’il on se voit à l’écran on doit se dandiner), les petits enfants qui mettent des mini paniers, un mec pris au hasard dans le stade qui doit faire un lancer franc depuis le milieu du terrain (quasi impossible mais s’il y arrive il empoche 10 000$ ! ça motive !) … et le tout avec de la musique aussi fort que dans une boite de nuit, des effets de lumières et un mec avec un immense synthé  qui sonorise en fonction des actions sur le terrain (quand les joueurs accélèrent, la musique aussi, quand il y a une action importante  il met une musique de suspens etc).

Wow on en a pris plein les yeux et les oreilles ! On a passé un super moment, même moi qui n’aime pas le sport (beaucoup plus difficile d’avouer ça ici aux Etats-Unis qu’en France : à chaque fois les américains me regardent avec de grands yeux quand je dis ça ! Ici la plupart des nénettes sont aussi fans invétérées du football américain que leurs mecs #égalitédessexes !)

Sixième -et dernière- étape : les Oscars

Après 24h à 200 à l’heure on était tous KO. Ce soir là c’était la soirée des Oscars, celui où Léo allait peut-être enfin  gagner un Oscar (et il l’a euuuuu !!!)  donc on s’est tranquillement affalé tous les 4 dans le canap’ et on s’est gentiment bien ennuyé devant cette cérémonie soporifique !

Encore bon anniv’ Charles et merci aux copains de venir nous voir jusqu’à Atlanta ! On sait que c’est loin, que c’est cher et que ce n’est pas souvent possible mais quand c’est le cas, on promet de vous recevoir comme des princes et des princesses ! :)

XOXO,

Ludivine

IMG_5633IMG_5592